TEMPEST


Tempest associe les instruments électroniques de Franck Vigroux avec les algorithmes visuels d’Antoine Schmitt pour créer un système-univers de pur chaos à travers les mouvements de millions de nanoparticules et le rugissement de l’air. En manipulant les forces internes à ce chaos, le duo fait naître des formes sonores et visuelles qui se développent dans le temps, de manière plus ou moins stable, plus ou moins lisible. Tempest recrée le bruit et la fureur de ces maelstroms originels pour y rechercher la source de la forme, une véritable Tempête cosmique.