LE CHANT DES OMBRES


L’écrivain Laurent Gaudé et le musicien Franck Vigroux forment un duo singulier dont la complicité se retrouve dans l’écoute sensible des mots et des sons. Dans une épure scénique totale leur performance se transforme en un moment d’intimité, écrin dédié au récit.

Deux textes lus par l’auteur et mis en musique en direct par le musicien : « Un tombeau pour Palerme », nouvelle issue du recueil Les Oliviers du Négus, et un texte poétique, « Le chant des sept tours ». Dans chacun d’eux, Laurent Gaudé revient sur tous ces destins trop vite engloutis, comme si le premier engagement de l’écriture était celui de la mémoire. Ces hommes et femmes que la grande Histoire a avalés, l’écriture les fait apparaître à nouveau, non pas à nos yeux, mais dans notre esprit de spectateur – pour que ces silhouettes qui n’ont plus de terre habitent désormais le plateau de théâtre.

Les textes de Laurent Gaudé et la musique de Franck Vigroux se déploient côte à côte, s’épousent, et finissent par créer un espace commun, celui où la présence des ombres devient tangible.